Géographie & Histoire

frise feuille laurier

La GEOGRAPHIE détermine une histoire
comme
l'HISTOIRE s'installe dans une géographie

Mad Baobabs


Mad Baobabs

Comment préserver de la folie des hommes, les trésors de la nature ? Il n'y a que deux véritables solutions. La première et la meilleure apparaît aujourd'hui clairement : avec plus de six milliards d'êtres humains sur la planète, il est grand temps d'arrêter de se reproduire comme des animaux inconscients. La deuxième solution n'est pas souhaitable mais elle existe déjà : l'Arche de Noé verte

« Le complexe souterrain,
situé à environ 1 000 kilomètres
du pôle Nord, renferme désormais un tiers des espèces
végétales de la planète
.»

Cary Fowler

Le sens de la vie

« L'humanité gémit,
à demi écrasée
sous le poids
des progrès qu'elle a faits.

Elle ne sait pas assez que
son avenir dépend d'elle.

À elle de voir d'abord
si elle veut continuer à vivre
.
À elle de se demander ensuite
si elle veut vivre seulement,
ou fournir en outre l'effort nécessaire pour que
s'accomplisse, jusque sur
notre planète réfractaire,
la fonction essentielle
de l'univers qui est machine
à faire des dieux. »

Henri Bergson

Healing

Quelle alternative ?

“ L'avenir dépend de la tournure que va prendre le débat politique. Il devrait permettre de replacer la question de la dette publique au premier rang des préoccupations des citoyens en la situant dans son vrai contexte : celui de la place du collectif dans des sociétés attachées à la liberté individuelle.

Pax Omnibus NU

Il appartiendra alors, en toute priorité, aux électeurs de ne pas laisser le souverain (ici L’État) entre les mains de ceux qui pensent et agissent comme s'ils ne devaient jamais rendre compte de leurs actes aux générations futures. Car sinon seule la guerre permettra de répondre au défaut de l'endettement.”

Jacques Attali

L'heure du choix

L'avenir de la civilisation
actuelle se joue au cours
de ce XXIe siècle AD.
Il ne tient qu'à nous que tout
se passe tranquillement.
Car si le côté belliqueux et égoïste
de l'humain prend le dessus sur
la raison, c'est dans les abris anti-atomiques que ceux
qui resteront, pourront méditer
pour longtemps leur déconfiture.

End of the old world

n+®buleuse de l'Aigle(1)

Vision télescopique

Malgré les progrès de la science, nous ne savons encore que très peu de chose sur notre cosmos. Par exemple nous croyons savoir que notre univers est constitué à 90% de matière noire dont nous ignorons tout. Sauf peut-être un certain effet de loupe gravitationnelle. 

« Le dossier est  la  Matière Noire  :
un des plus touffus du monde de l’astronomie, le mystère qui l’entoure
l’un des plus tenaces. Bientôt un siècle
entier se sera écoulé depuis les premiers indices, et loin d’avancer, l’enquête plonge dans une complexité toujours croissante.
N’aurions-nous perçu que la pointe immergée de l’iceberg, après des millénaires d’observation
de notre univers ? »

Nathalie Palanque-Delabrouille / CEA

Territoire psychique KARMA

Le but et la finalité de l'évolution este atteindre l'éveil. C'est dire qu'en fait ce quatrième état de conscience n'est pas inaccessible. Il est seulement intransmissible. C'est une affaire totalement individuelle.

Pierre d'E

Nietzsche concluait sur le mythe de l'éternel retour : « Si le devenir est un vaste cycle, tout est également précieux, éternel, nécessaire. » C'est dire malgré le fait qu'il ait développé une vision nihiliste face à une absurdité de l'existence, il se retrouve contraint d'inventer le surhomme. Dès lors que l'on nie l'existence d'esprits supérieurs à l'homme on se confronte au néant, comme Cioran : « J'exècre cette vie que j’idolâtre. » Quoiqu'il en soit, la sagesse la plus élémentaire demeure d'imaginer que la naissance et la mort ne sont que deux passages obligés : si l'on veut vivre dans la matière, on passe du virtuel au réel. On peut alors distinguer cinq grandes formes de karma :

Vision t+®lescopique 1

■ Soit c'est un perpétuel recommencement, un cycle infernal
et absurde (nihilisme).

Soit c'est une continuation de nos vies, comme on va à l'aventure
à chaque nouvelle vie (anarchisme).

Soit c'est comme un compte en banque tenu par un comptable divin
qui nous demande des comptes (monothéisme).

Soit c'est une série d'épreuves, un destin que l'on se fixe à soi-même
pour évoluer jusqu'à devenir un dieu (kabbaliste).

Soit encore, nous sommes déjà un dieu créateur et nous visitons
l'univers à notre guise (déisme).

Une habitude antique issue des religions solaires nous amène à considérer Dieu au singulier alors que l'Univers est un pluriel.
Comme dit Ken Wilber :

« L'univers est si grand qu'il y a suffisamment de place
pour Freud et Bouddha.
» ...

Aussi le milieu divin se ressentirait comme une transparence diaphane de la [matière/esprit] qui nous contient au niveau quantique (infinitésimal). Comme si à l'intérieur de la plus petite particule de matière, existait comme un fluide hors dimension et qui serait ce que nous appelons esprit.

Terminons ce court exposé par une citation de Teilhard de Chardin :

« Par essence Dieu ne peut pas intervenir dans un monde en voie de formation et de perfectionnement (on se souviendra ici de la parabole du bon grain et de l'ivraie) ... il ne peut semble-t-il que " tirer partie ... profiter du défaut "... comme un sculpteur sait travailler les impuretés ou la dureté de la matière pour les utiliser à embellir son œuvre »

NGC 2818 hubble

Le noeud du présent